Sitemap

Navigation Rapide

Je me suis garé sur le parking du restaurant.Le voiturier m'a pris les clés en sortant de ma voiture.Il m'a regardé d'un air désapprobateur en montant dans ma voiture.Je suis sûr qu'il était habitué à garer des voitures de luxe haut de gamme et non un véhicule ordinaire sans fioritures comme le mien.La plupart de l'argent que je gagnais allait directement sur un compte d'épargne.Je n'allais pas tout claquer pour une voiture chère.

"Oui", a dit l'homme à l'intérieur quand je me suis approché du podium où il se tenait. "Les livraisons se font à l'arrière", a-t-il dit en regardant le grand tableau.

"Je suis ici pour rencontrer mon patron,"J'ai dit que j'agitais ma main sur le clavier pour attirer son attention.

"Nom ?" a demandé l'homme en me regardant.

Je lui ai donné le nom de Samuel et de Jack.Il m'a regardé avec des yeux écarquillés. "Tu es la personne qu'ils attendent ?" a-t-il dit en regardant mon pantalon en jean et ma chemise vert foncé.On ne m'avait pas dit que ce serait formel, alors je n'avais pas prévu de m'habiller en conséquence.

"Oui,"J'ai hoché la tête.

"Par ici", il a fait signe.

"Derek,"dit Samuel en se levant. "J'aurais dû vous dire que ce serait une tenue de soirée, c'est ma faute."

J'ai regardé l'homme et j'ai souri alors qu'il retournait à son poste.

Jack a secoué la tête en me regardant, visiblement déçu.

"Je pense que vous connaissez tout le monde,"dit Samuel en s'asseyant tous les deux.J'ai fait un signe de tête à Jack et Tammy.J'ai connu Samuel et sa femme Jane lors d'une des fêtes du bureau.Les deux autres hommes et leurs femmes, je me souviens de leurs visages mais pas de leurs noms.

"Non,"J'ai secoué la tête en m'asseyant à côté de Samuel.

"Eh bien,"dit Samuel en faisant signe à l'un des hommes. "Voici Lester et sa femme Cassandra, et à votre droite, Timothy et sa femme, Tabitha."

"Bonjour,"J'ai hoché la tête.

"C'est une sacrée idée que vous avez eue,"dit Timothy. "Le mien est sorti de l'eau", a-t-il dit avec un demi-sourire.

Maintenant je savais où j'avais vu ces deux-là avant.Ils étaient à l'étage inférieur, sans doute étaient-ils également intéressés par le partenariat.

"Oui, nous savons".Tabitha a secoué la tête.Elle s'est retournée pour me regarder. "Il ne parle que de ça depuis hier."

"Désolé,"J'ai haussé les épaules.

"Pas besoin d'être désolé,"Jack a secoué la tête. "C'est la nature du travail. Nous ne sommes pas payés pour être gentils."

"Bien dit".Samuel acquiesce. "Je vous ai fait venir tous les quatre pour revoir les deux idées restantes et pour vous rencontrer dans un environnement moins stressant."

"Ça aide aussi qu'il aime vraiment la nourriture ici", sa femme secoue la tête. "Toute raison qu'il peut donner au conseil d'administration pour venir ici et leur demander de payer l'addition est une bonne raison."

"Coupable".Samuel a acquiescé.Jane était la femme du poster pour être une femme trophée.Elle avait des cheveux blonds de longueur moyenne et un visage parfaitement taillé avec un sourire qui aurait dû passer à la télévision.

Lentement, la nourriture est sortie, et la conversation a tourné autour de l'idée de Jack.Les deux autres étaient entièrement d'accord pour aller de l'avant avec l'idée de Jack plutôt que la mienne.

Je devais admettre qu'ils avaient de bons arguments.Ce serait moins gênant et plus rentable.Alors que le mien était un énorme pari, ainsi que l'utilisation de l'argent dont nous pourrions avoir besoin pour arrêter le rachat.

Les épouses sont restées assises en silence, la plupart du temps, ajoutant parfois un mot de temps en temps.Tammy m'a souri en regardant à travers la table. "Et l'idée de Derek ?"Tammy a demandé. "D'après ce que Jack m'a dit hier soir, c'est celui qui a le plus fort pourcentage de réussite."

"Jack ?"Samuel a demandé.

"C'est le cas".Jack a acquiescé. "Regardons les choses en face. Mon idée ne ferait qu'arrêter le rachat pour le moment. Que se passera-t-il s'ils essaient encore et encore."

Les deux autres hommes ont acquiescé.Ils ont commencé à discuter de mon idée, ce qui a rendu Samuel plus bavard et plus impliqué.On aurait dit qu'il attendait que les choses aillent dans mon sens.Il s'est lentement penché sur le côté et a sorti une enveloppe.Il a sorti quatre papiers et nous les a fait glisser à travers la table.

"Le conseil est d'accord avec vous Jack,"Samuel a dit. "Désolé, mais ils penchent pour l'idée de Derek. C'est le plus gros risque, et si elle échoue, alors nous perdrons l'entreprise. Si ça marche, ça nous stabilisera pour les années à venir."

"Félicitations".Jane a dit en hochant la tête et en me souriant.

"Merci".J'ai souri.Jack m'a regardé d'un air sévère.Je savais que ce regard ne lui plaisait pas.Cependant, qu'il aille au diable.C'était ma chance, et s'il ne pouvait pas comprendre ça, alors il pouvait faire une longue promenade sur un petit quai.

"Eh bien,"dit Tabitha. "Maintenant que tout est réglé, nous devrions y aller."

Timothy a hoché la tête. "On se voit au travail demain", dit-il en tenant les papiers dans sa main. "Lecture légère pour ce soir."

Lester et Cassandra ont suivi de près, nous laissant tous les cinq derrière.Samuel s'est levé pour répondre à un appel téléphonique.Jane s'est faufilé dans son siège.

"Pas d'autre personne importante ?" a-t-elle demandé.

"Non,"J'ai répondu en la regardant.

Tammy a souri d'un de ses sourires habituels. "Je pense qu'il joue sur le terrain."

"Il a des choses plus importantes à penser que de se marier à son âge".dit Jack en buvant un peu plus de vin.

"C'est assez pour toi,"Tammy a dit qu'elle a pris le verre de sa main.

"Oui,"Jane a répondu. "Nous ne voulons pas une répétition de l'autre nuit."

Jack a secoué la tête. "Je vais aller voir si Samuel est prêt à partir."

Les deux dames l'ont regardé partir. "Alors,"a dit Jane en se penchant plus près de moi. "Tammy m'a dit qu'elle t'avait confié notre petit secret."

J'ai regardé Tammy. "Elle suit aussi les cours."

"Je suis celui qui lui a parlé d'eux,"Jane a souri.

Maintenant, je me souviens de son visage.C'était la blonde dans une des vidéos.C'était difficile d'imaginer la petite miss parfaite dansant sur certaines de ces chansons torrides qui passaient. "Oh,"J'ai dit.

"Oh ?"Jane a souri en regardant Tammy.

"Il est un peu timide,"Tammy a haussé les épaules.

Jane s'est penchée plus près pour être presque sur mes genoux. "Elle m'a aussi dit que tu avais une belle bite", a-t-elle chuchoté.

Sa main est passée sur mes genoux et a serré mon entrejambe.J'ai rapidement regardé autour de moi dans le restaurant bondé. "N'aie pas peur, je ne ferai rien,"Jane a dit en le laissant partir. "Je voulais juste voir par moi-même."

"Vous êtes prêtes, mesdames ?"demande Samuel en revenant à la table.

"Plus que prêt".dit Jane en se levant.

Je les ai fait sortir.Jack était déjà dans sa voiture et faisait signe à Tammy de se dépêcher.Je lui ai fait un signe de tête alors que la voiture s'éloignait.Tammy nous a fait signe quand ils sont partis.

"Ne faites pas attention aux trois d'entre eux,"Samuel secoue la tête. "Le conseil d'administration, ainsi que Neil, sont satisfaits des progrès que vous avez accomplis en peu de temps. Tous les trois ont essayé d'impressionner Neil pendant les sept dernières années, et vous l'avez fait en moins de deux. Cela fera de vous un ennemi pour beaucoup de gens."

"Dommage pour eux".J'ai haussé les épaules. "Comme l'a dit Jack, on n'est pas payés pour être gentils."

"Exactement".Samuel a dit.Il a sorti une autre feuille de papier du petit dossier sous son bras. "Voici les noms et numéros de téléphone de toutes les personnes présentes sur le tableau. Ils veulent que vous les appeliez avec une heure à laquelle ils peuvent vous joindre individuellement."

"Individuellement ?"J'ai demandé.

"Oui,"a dit Samuel quand sa voiture est arrivée. "Disons que certains d'entre eux ne sont pas convaincus que tu as trouvé cette idée tout seul. Les rencontrer individuellement te donnera une chance de leur prouver qu'ils ont tort."

Samuel est monté dans sa voiture. "A demain."

Jane s'est approchée de moi avec sa main tendue. "C'était un plaisir de vous rencontrer", a-t-elle dit en me serrant la main.J'ai senti un morceau de papier dans ma main, et je l'ai caché dans ma paume.

"De même".J'ai hoché la tête.

Ils sont partis en me laissant seul.Le valet m'a regardé avec dégoût. "Où l'avez-vous garée ?"J'ai demandé.

Il a fait signe à l'arrière du parking des voituriers en me jetant les clés. "Merci,"J'ai souri.

En retournant à ma voiture, j'ai regardé le papier : c'était un numéro de téléphone avec des instructions sur l'heure à laquelle il fallait envoyer un SMS ou appeler.J'ai souri et l'ai mis dans ma poche.

*************

"Tu aurais pu me prévenir,"J'ai dit en parlant à Tammy plus tard dans la nuit.

"Et gâcher ce regard sur votre visage ?"J'ai entendu Tammy rire à l'autre bout du téléphone. "C'était inestimable."

"Pourquoi tu lui as dit ?"J'ai demandé.

"Pourquoi pas ?"Tammy a répondu. "Elle est tout aussi en manque de sexe que moi, et ce n'est pas comme si tu ne la trouvais pas attirante."

"Non, mais..."J'ai commencé à dire.

"Samuel ?"Tammy a interrompu.

"Oui,"J'ai répondu. "Il aurait ma tête."

"Non, pas vraiment,"Tammy a dit. "Je suis sûr que vous pouvez dire qu'ils ne sont pas le couple heureux qu'ils semblent être, non ?"

"Oui,"J'ai hoché la tête.J'ai deviné qu'il y avait des problèmes au paradis la dernière fois que je les ai vus tous les deux à la fête du bureau.Je pensais que c'était parce qu'ils étaient mariés depuis si longtemps.

"Samuel est gay,"a lâché Tammy.

"Quoi ?"J'ai dit en me redressant dans mon lit.

"Il l'est depuis un bon moment. Le conseil est la seule raison pour laquelle ils font encore semblant d'être mariés. Ils trouveront probablement une raison de le rétrograder ou de se débarrasser de lui s'ils le découvrent."

"Est-ce que Jack le sait ?"J'ai demandé.

"Bon sang, non".Tammy a répondu à voix haute. "S'il le savait, il le dirait à Neil, juste pour qu'il puisse prendre la place de Samuel."

"Ce serait une chose Jack à faire,"J'ai hoché la tête.

"Tu vas lui envoyer un texto ?"Tammy a demandé.

"Je ne sais pas,"J'ai dit en faisant glisser le papier.

"Tu devrais".Tammy a répondu. "J'aimerais que vous le fassiez si cela rend les choses plus faciles."

"Vous êtes de bons amis, hein ?"J'ai demandé.

"Très certainement".Tammy a répondu. "Il est sorti de la douche. Tu viens toujours à la danse, n'est-ce pas ?"

"Bien sûr,"J'ai répondu.

"A plus tard".Tammy a dit en raccrochant.

J'ai jeté un dernier coup d'œil au papier et j'ai commencé à composer le numéro. "Eh bien, bonjour,"Jane a répondu.

"C'est le bon moment ?"J'ai demandé.

"Bien sûr,"Jane a répondu. "Il est sorti avec l'un de ses petits jouets", dit-elle avec un soupir. "Je suppose que Tammy vous a mis au courant de tout ?"

"Oui,"J'ai répondu. "Je ne savais pas. Il n'a pas l'air du genre."

"Il est devenu très bon pour le cacher,"Jane a dit. "Mais assez parlé de lui. Qu'en est-il de toi ? Tammy m'a dit que tu as aimé les vidéos de danse."

"Oh définitivement".J'ai répondu.

"Elle t'a envoyé une partie des miennes ?"

"Non, je me souviens t'avoir vu dans une des vidéos, honnêtement je n'ai pas prêté beaucoup d'attention,"J'ai répondu honnêtement.

"Il fallait s'y attendre".Jane a dit. "Tammy a une façon de monopoliser les projecteurs."

"Oh, non, je veux dire..."J'ai commencé à dire.

"Relax, je le disais dans le bon sens. Elle est talentueuse, et elle a la poitrine que la plupart des gars aux seins, comme toi, aiment."

"Tu peux le dire, hein ?"

"Oui,"Jane a dit. "Je suis contente que le mien ait eu quelques regards aussi."

"Eh bien, je me souviendrai de faire plus attention la prochaine fois,"J'ai dit avec un sourire.Je n'arrivais pas à croire que je flirtais avec la femme d'un de mes patrons.

"Oh, j'espère que vous leur accorderez beaucoup d'attention. Après tout, c'est Samuel qui les a payées et il ne les a pas touchées."Jane a soupiré.

"Ça doit être dur".J'ai dit en pensant à la position dans laquelle elle était, mariée à quelqu'un qui ne s'intéressait pas à elle.

"Il peut l'être par moments, mais je me suis mis dans le pétrin et je pourrais facilement m'en sortir. Il m'a dit que je pouvais partir, et qu'il ne s'opposerait pas à ma décision."

"Pourquoi tu ne le fais pas ?"J'ai demandé.

"Je ne sais pas, pour être honnête. Je suppose que je suis à l'aise. Je vais bientôt avoir cinquante-trois ans. Je n'ai pas envie de me jeter à nouveau dans la piscine des rendez-vous".dit Jane, un peu découragée.

"Cinquante-trois ?"J'ai demandé. "Je pensais que vous aviez la quarantaine."

"La flatterie vous mènera partout,"Jane a rigolé.

"Je suis sérieux".J'ai répondu.Jane avait l'apparence d'une femme d'une quarantaine d'années.Même à la fin de la trentaine.

"Eh bien, merci,"Jane a déclaré. "J'essaie de rester en forme et de bien manger. Je n'ai jamais fumé et je bois à peine."

"Ça se voit".En regardant l'heure, j'ai dit qu'il se faisait tard et que je voulais arriver à temps pour commencer à rencontrer certains membres du conseil.

"Tu devrais dormir un peu".Jane a dit comme si elle lisait dans mes pensées.

"Je te verrai au bal, ce vendredi ?"J'ai demandé.

"Peut-être plus tôt, dors un peu".Jane a dit en raccrochant.

Je me suis allongé dans le lit et j'ai pensé à Tammy et maintenant à Jane.Dans quoi je me suis fourré et comment j'ai pu m'en sortir.

*************

"Tu as des problèmes ?"Candice a demandé alors que je passais devant son bureau.

"Je ne sais pas, je le suis ?"J'ai répondu.

"Tu verras".Candice a répondu avec un sourire.

J'ai continué mon chemin vers mon bureau.Nigel et Samuel attendaient dans mon bureau.Je n'avais rencontré Nigel qu'une fois, et même là, ce n'était pas intentionnel.Il se trouve qu'il était dans l'ascenseur quand je suis entré.On ne s'est pas dit un mot.Maintenant, il était assis dans mon bureau.

"Asseyez-vous,"Samuel a dit.

Je me suis dirigé calmement vers mon bureau et je me suis assis. "J'ai fait quelque chose ?"J'ai demandé en regardant les deux hommes.

"Non,"Nigel a dit en secouant la tête. "Pourquoi supposez-vous cela ?"

"Eh bien, tout l'étage m'a regardé comme si j'étais un homme marchant vers la potence,"J'ai haussé les épaules.

"Je t'avais dit qu'il avait le sens de l'humour,"dit Samuel en s'asseyant.

"Il en aura besoin".dit Nigel en se penchant vers l'avant et en plaçant un dossier sur mon bureau. "Ceci est arrivé ce matin."

J'ai pris le dossier et lu le papier à l'intérieur.Un sourire s'est glissé sur mon visage. "Ils abandonnent le rachat."

"Oui, nous n'avons même pas fait un geste pour approcher les autres entreprises. Il semblerait que nous ayons une fuite à l'intérieur de l'entreprise,"Samuel a dit.

"Ah,"J'ai hoché la tête. "Vous pensez que j'ai parlé de mon plan à mon homologue d'en face."

"Une hypothèse pour la plupart des cas,"Nigel a répondu.

"Non,"J'ai souri. "J'admets que j'ai laissé mon rideau levé, mais non, je ne leur ai pas dit et ne leur dirai pas ce qu'ils n'ont pas besoin de savoir."

"C'est bon à entendre,"Nigel a acquiescé. "Le conseil d'administration veut toujours vous rencontrer, ils ont aimé votre proposition et aimeraient savoir ce que vous pensez que nous devrions faire ensuite."

"Allez de l'avant avec ma proposition, juste parce qu'ils ont abandonné, ne signifie pas qu'ils ne vont pas planifier ou pire encore essayer de nous devancer chez nos autres concurrents,"J'ai répondu.

Nigel a regardé Samuel.Ils ont tous deux souri. "Viens avec nous".dit Samuel en se levant.Nous sommes retournés à l'étage et sommes passés devant le bureau de Candice.

Jack était devant son bureau et parlait à un des agents.L'expression de son visage quand il m'a vu marcher avec ses deux patrons était inestimable. "Jack,"a dit Nigel en passant.

"Monsieur,"Jack a hoché la tête.

Nous sommes entrés dans l'ascenseur.Nigel a appuyé sur quelques boutons qui ont fait monter l'ascenseur.On se dirigeait vers le dernier étage.J'ai souri en me rappelant qu'il y a quelques années, lorsque je travaillais dans la salle du courrier, il y avait d'innombrables nuits où certains d'entre nous entraient dans l'ascenseur et essayaient de deviner la séquence de chiffres qui nous mènerait au dernier étage.Pas une seule fois nous n'avons eu raison.

La porte s'est ouverte sur un grand hall.Trois femmes étaient assises derrière un grand bureau. "Fiona, Helen, et Kelly, voici Derek,"Nigel a dit.Les trois femmes ont fait un signe de tête dans ma direction. "Assurez-vous qu'il obtienne un code pour l'ascenseur."

"Oui monsieur", ont dit les femmes à l'unisson.

Nous avons fait le tour du grand bureau et du long mur sur lequel était inscrit le nom de l'entreprise en argent.Le reste de la salle était silencieux.Il y avait des portes de chaque côté, chacune avait le nom d'une personne dessus.J'ai reconnu certains des noms.D'autres m'ont échappé.

"Nous y sommes".dit Nigel en s'arrêtant à la porte.

Je suis resté bouche bée en voyant mon nom en or sur fond noir sur la porte. "Le mien ?"J'ai demandé, abasourdi.

"Je ne connais pas d'autre Derek Youngblood, et toi ?"Nigel a demandé à Samuel.

"Non, je n'en ai pas."Samuel a répondu.

Je suis resté immobile comme si des racines avaient poussé et que j'étais planté à cet endroit. "Alors ?"Nigel a souri. "Tu vas l'ouvrir ?"

"Oui, bien sûr,"J'ai dit en secouant la tête que j'étais en train de rêver.J'ai ouvert la porte et suis entré dans une grande pièce.Le bureau était placé à l'arrière, contre la fenêtre.

"Pas d'yeux perçants de ce côté,"Samuel a dit. "Ta chambre est équipée d'une armoire, d'une douche et d'un bar. Il n'est pas entièrement approvisionné mais tu peux y mettre ce que tu veux, tant qu'il est utilisé pour les clients de l'entreprise."

J'ai hoché la tête.J'essayais toujours de tenir compte du fait que je devenais un associé, je n'avais plus affaire à des clients potentiels.Maintenant, tout ce que j'avais à faire était de garder les clients les plus importants heureux et de m'assurer que je leur faisais gagner de l'argent, ce qui à son tour faisait gagner de l'argent à la société. "Je pense que nous devrions le laisser tranquille,"Nigel a souri et a fait un signe de tête à Samuel.

"Félicitations".dit Samuel en me serrant la main.

"Merci".J'ai dit en lui serrant la main puis Nigel's "Je ne te laisserai pas tomber".

Je me promenais dans mon grand bureau avec un énorme sourire sur le visage.Je n'arrivais pas à croire que j'étais devenu un partenaire.Cela signifiait que je n'avais plus à recevoir d'ordres de Jack.Cette seule pensée m'a fait rire aux éclats.

"Vous vous amusez bien", a dit une voix de femme.

Je me suis retournée pour voir une grande femme debout dans l'embrasure de la porte. "Juliette", a dit la dame en s'avançant, une tablette à la main. "J'ai besoin de votre signature sur ces formulaires", a-t-elle dit en s'avançant.

Cette femme était magnifique.Je n'avais jamais vu une femme comme elle, peut-être dans un film ou sur une affiche, mais jamais en chair et en os.Elle avait de longs cheveux bruns noisette qui lui tombaient juste sur les épaules.Juliet m'a regardé en train de la fixer. "Derek ?"dit Juliette, me tirant de ma rêverie.

"Oui,"J'ai dit en utilisant le stylo pour signer les papiers sur sa tablette.

"Bien".Juliet a souri. "Je suis votre assistante, si je peux vous aider en quoi que ce soit, vous n'avez qu'à me le faire savoir", a-t-elle souri et s'est dirigée vers mon bureau.Elle portait une jupe crayon grise et un haut rose. "Comment trouvez-vous votre nouveau bureau,"a dit Juliet en me regardant.

"C'est plus grand que mon appartement,"J'ai souri.

"Le mien aussi".Juliet a souri. "Tu as revu ta liste de clients ?"

"Non,"J'ai dit en marchant vers la table.Il y avait un dossier avec des papiers à l'intérieur.Juliet s'est assise de l'autre côté du bureau. "Identifiez-vous", a-t-elle indiqué sur l'écran.

J'ai regardé l'écran et j'ai vu mon nom ainsi qu'une barre pour entrer mon mot de passe. "Le défaut est votre numéro de sécurité sociale après cela. Vous pouvez entrer ce que vous voulez".dit Juliet en se penchant en avant.Sa poitrine généreuse se pressait contre la table en verre.

J'ai entré mon numéro de sécurité sociale, puis j'ai été invité à entrer un nouveau mot de passe.J'ai entré mon mot de passe habituel et j'ai été accueilli par une liste de programmes. "Top one".Juliet a hoché la tête.

"Ah,"J'ai dit quand un écran familier m'a salué. "J'ai vu ça à la fête du bureau de l'année dernière,"J'ai souri en faisant le tour du programme et en regardant ma liste de clients puis les papiers devant moi.

"Il semble que vous n'aurez pas besoin de mon aide,"Juliet a hoché la tête en se levant.Je l'ai regardée se diriger vers l'un des murs du bureau.Elle a appuyé sur ce qui semblait être une partie du mur.Une porte s'est ouverte, et elle est entrée en refermant la porte derrière elle.J'ai secoué la tête en pensant aux merveilles d'être au dernier étage.

Pendant ce qui m'a semblé être des heures, j'ai épluché des quantités infinies de comptes bancaires appartenant aux quatre clients que je représentais. "Comment est-ce même possible,"J'ai secoué ma tête.J'ai regardé le téléphone sur ma table en me demandant comment je pourrais contacter Juliette.J'ai appuyé sur le bouton zéro et j'ai attendu. "Fiona", a répondu une voix.

"Oh, désolé,"J'ai répondu. "J'essayais de joindre Juliet,"J'ai répondu.

"Attendez,"a répondu Fiona.Pendant quelques instants, il y a eu un silence.

"Derek ?"Juliet a dit par ce qui semblait être l'interphone dans mon bureau.

"Oui,"J'ai répondu à voix haute.

"Vous pouvez poser le téléphone,"Juliet a dit. "Dans le futur, tu pourras appuyer sur le bouton bleu du téléphone et parler."

"Ah,"J'ai vu en regardant en bas. "Tu peux venir ici un moment ?"

"Bien sûr".Juliet a répondu.La porte s'est rouverte, Juliet s'est avancée dans la pièce. "En quoi puis-je vous aider ?"

"Ceci".J'ai dit en faisant pivoter mon moniteur. "Il semble que la personne qui avait le compte de M. Jacobstein avant moi n'accordait pas à tous ses comptes toute l'attention nécessaire. Il pourrait faire beaucoup plus avec ces deux comptes."

Juliet a hoché la tête. "C'est sûr", a-t-elle souri. "Vous devriez organiser une rencontre."

J'ai hoché la tête en regardant de nouveau l'écran. "Aujourd'hui".Juliet a ajouté en regardant le téléphone.

"Oh,"J'ai dit en regardant l'énorme téléphone sur ma table.Puis je me suis souvenu de la liste des clients et je l'ai regardée.En appuyant sur le numéro d'appel rapide de mon client, je me suis assis.

"Le bureau de Jacobstien", a dit une dame.

"Bonjour, je suis Derek Youngblood..."J'ai commencé à dire.

"Ah, oui", interrompt la dame. "Il s'attend à avoir de vos nouvelles. Je vais vous transférer à lui maintenant."

J'ai souri en me rasseyant sur ma chaise. "Derek ?" a dit un homme.

Toutes catégories: Profession