Sitemap

Navigation Rapide

Ma rencontre avec Natalie était extraordinaire, la fille avec laquelle j'allais finalement perdre ma virginité au cours d'un merveilleux week-end de sexe.

C'était au mois d'août, et j'étais à la recherche d'une fille comme une folle. après avoir essayé de sortir avec plusieurs filles, avec des petits coups mais rien de majeur.Rétrospectivement, mon problème était que j'essayais de sortir avec ces filles, de tomber amoureux, au lieu de les baiser bêtement.

Annie a été amusante, mais je n'ai jamais pu me lever avec elle, même pour sortir en tant qu'amis.Une autre personne avec qui j'ai commencé à parler pendant l'été a passé la nuit ici une fois, on a fait un peu l'idiot et on s'est frotté à sec avec nos vêtements, elle a joui, et j'ai joui si fort que j'ai presque mordu son oreille.

Il y avait une chimie amusante, mais rien ne s'est produit en ce qui concerne une deuxième fois ou une relation.Une autre fille avec qui j'étais amie allait prendre ma virginité mais elle a fini par sortir avec son amie et elles se sont fiancées.Je rampais sur les murs avec l'excitation, ça a changé avec Natalie.

J'étais sur ce site d'évaluation d'images, je naviguais et j'ai vu cette jolie fille, rien de trop suggestif sur sa photo, plutôt innocente. Pour être honnête, les choses sexuelles n'étaient même pas dans mon esprit, bizarrement, je voulais juste faire connaissance avec quelqu'un, peut-être un peu de flirt.Elle avait un joli sourire et de longs cheveux auburn.Il s'avère qu'elle avait même un petit ami.

Nous avons appris à nous connaître en ligne.Au moment où nous avons commencé à flirter plus longtemps, son petit ami l'avait larguée, par texto de toutes les manières possibles.Du flirt léger au flirt intense, puis à la découverte que j'étais vierge, et plus tard à la possibilité de nous rencontrer et qu'elle m'aide avec mon petit problème.

C'est incroyable de voir à quel point on peut partager sa vie en ligne, surtout en si peu de temps, et à quel point on peut s'ouvrir aux autres.

Nous avons surtout parlé de notre vie quotidienne et nous nous sommes entraidés en cas de problème, comme le font les amis.Apprendre à connaître une fille n'a jamais été un problème, mais faire en sorte qu'elle reste dans le coin, c'est là que le bât blesse.Entrer dans leur pantalon était impossible.

Je me suis vite rendu compte, au fil de nos conversations, que même si nous vivions à une distance d'environ quarante-cinq kilomètres l'un de l'autre, nous vivions en fait à environ quatre heures de route l'un de l'autre, en raison de quelques jolies choses géographiques comme des étendues d'eau.Maudite soit la géographie !Tu m'as empêché d'aller à l'école primaire, maintenant tu m'empêches de m'envoyer en l'air !Avec la voiture pourrie que j'avais, il n'y avait aucune chance que je fasse ce voyage.

Nous parlions souvent d'expériences sexuelles, d'idées sur les positions.On a fait du cyber sexe plusieurs fois, et même du sexe par téléphone.Je n'avais jamais joui aussi fort par ma propre main que lorsque j'ai entendu son souffle s'accélérer et son orgasme au téléphone alors qu'elle se touchait le clito.Nous avons partagé des photos, certaines banales, d'autres sexy.

Elle n'était pas maigre, mais pas obèse, elle pesait peut-être 45 kg, à peu près ce que je pesais.De beaux seins pleins, parfois une chatte rasée, d'autres fois non.Pour une raison quelconque, cette fille était différente de toutes les autres que j'avais rencontrées en ligne ou non.Je n'étais ni nerveux ni intimidé malgré son expérience sexuelle plus avancée.

À la fin du mois d'août, elle a quitté la maison de ses parents et est retournée à l'université.Un jour, elle m'a dit qu'elle avait prévu de se rendre au centre de santé pour obtenir une ordonnance pour la pilule.

Les choses se présentaient bien.Natalie ne s'était pas trop inquiétée pour moi (à part qu'elle voulait que ce soit amusant pour moi) puisque j'étais vierge et que, bien qu'elle ait eu des rapports sexuels avec quelques autres gars auparavant, elle n'avait jamais eu un gars qui venait en elle sans préservatif, quelque chose que j'avais toujours voulu faire pour ma première fois de toute façon.En un rien de temps, elle prenait la pilule.Elle a fait le test à ma demande, et il est revenu négatif comme nous l'attendions tous les deux, donc c'était parti.

Le temps que je puisse le visiter, nous étions en novembre.J'ai eu une nouvelle voiture (du moins pour moi), et donc plus de liberté, elle est retournée à l'école avec plus de liberté, et apparemment, deux autres gars se sont encochés dans son lit ! Je savais que je devais m'approprier cette fille avant qu'elle ne se retrouve avec un petit ami, un fiancé, ou un appétit sexuel rassasié avec ma chance.J'avais arrangé une demi-journée de congé le vendredi pour rendre visite à Natalie pour un long week-end supplémentaire.Sa colocataire était toujours chez son petit ami, donc je savais que nous aurions un moment privé agréable.

J'ai pu quitter le travail tôt et rentrer à la maison pour faire mes bagages avant le long trajet.

Quand j'y suis enfin arrivé, je me souviens m'être arrêté à l'université et l'avoir appelée.Elle m'a dirigé vers son dortoir où elle attendait à l'extérieur.Ses cheveux étaient coiffés en nattes, et elle portait une mini-jupe grise et un fin pull.J'ai garé ma voiture à proximité et je l'ai retrouvée.

Nous sommes allés chercher de la nourriture sur le campus et nous avons parlé et nous nous sommes regardés avec impatience et curiosité pendant un moment.Elle m'a rappelé qu'il y avait une petite soirée dansante que des gens organisaient et à laquelle elle voulait aller dans une heure.

Nous sommes entrés dans le bâtiment des dortoirs et je l'ai suivie jusqu'à sa chambre.J'ai posé ma valise alors que la porte se refermait derrière moi et je me suis approché de Natalie pour la serrer contre moi.Je l'ai embrassée aussi tendrement que possible, caressant sa joue alors que mes lèvres rencontraient les siennes.

Je l'ai poussée vers le lit, elle y est montée, s'est couchée sur le côté et je l'ai rejointe.Nous nous sommes embrassés pendant quelques minutes avant que je commence à m'impatienter et que je fasse glisser ma main sur son ventre, jusqu'à sa peau nue.Dans le feu de l'action, j'ai fait glisser son haut en la faisant rouler sur le dos.

En me plaçant entre ses jambes, je me suis penché et j'ai léché un téton avec ma langue.Elle a fermé les yeux pendant que je continuais, d'abord légèrement puis plus fermement et que je commençais à la sucer.Ma main était sur son côté et son ventre tandis que je pressais doucement son autre sein avec ma main libre.Les siens se frottaient à mes épaules tandis que je descendais en léchant sa poitrine et en laissant une traînée de baisers le long de son ventre.

J'ai glissé ma langue dans son nombril et elle a enfoncé ses ongles dans mon épaule par réflexe.J'ai continué à descendre le long de son ventre jusqu'à sa jupe que j'ai relevée pour exposer ses jolies lèvres et ses seins lisses.

J'ai respiré l'odeur forte mais enivrante de la chatte et je l'ai embrassée le long de ses cuisses intérieures nues.J'ai léché l'intérieur de sa jambe, en suçant la peau lisse.

Les mains de Natalie sont allées de mes épaules à l'arrière de ma tête pour me tirer plus près de sa chatte nue.J'ai inspiré à nouveau et j'ai embrassé ses lèvres doucement, en aspirant une dans ma bouche, puis l'autre.J'ai léché de haut en bas sa chatte et son clito avant de faire le tour de son clito avec ma langue.Ses hanches ont bougé et elle a rapproché ma tête de son clito.

Je l'ai tenu entre mes lèvres et je l'ai sucé en le faisant bouger.Je n'entendais que des gémissements et je sentais qu'on tirait mes cheveux.J'ai glissé ma langue dans sa chatte et l'ai remuée à l'ouverture de son trou avant de glisser un doigt à l'intérieur, c'était beaucoup plus serré que je ne l'avais imaginé.Je n'avais doigté que deux autres filles auparavant, et alors que l'une d'elles était très serrée, la chatte de Natalie s'est accrochée à mon doigt avec avidité lorsque je l'ai glissé jusqu'au bout.

Sa chatte se gorgeait de ses savoureux jus et ma langue commençait à fatiguer.J'ai glissé un deuxième doigt à l'intérieur et j'ai essayé de l'écarter et d'enrouler mes doigts avec beaucoup d'effort. les gémissements sont devenus plus forts et elle a commencé à crier.

"Oh oui... continuez !"

J'ai commencé à lécher son clito plus fermement et j'ai enfoncé mes doigts plus rapidement en creusant son point G.

Elle a commencé à jouir et ses jambes tremblaient, ses hanches se balançaient de manière incontrôlée, et sa chatte trayait mes doigts.Comme j'aurais aimé que ce soit ma bite qu'elle serre à la place, mais ça viendrait plus tard, je l'espérais.

Elle a commencé à redescendre de son état d'euphorie et a attrapé ma main, l'a remontée et a sucé son jus sur mes doigts.

"C'est chaud,"J'ai dit que mes doigts avaient glissé de ses lèvres.

Elle a laissé échapper un soupir de détente et a regardé l'horloge.

"Nous devons aller au bal, j'ai dit à mes amis que je serais là." Elle pouvait voir la légère déception dans mes yeux. "Mais ne t'inquiète pas, tu auras ton tour ce soir", a-t-elle dit en suçant à nouveau mon doigt, faisant frémir ma queue.

Nous sommes allés au bal, et je pourrais vous ennuyer avec ça, mais je suis surtout resté assis à la regarder s'amuser et danser avec ses amis qui y étaient.J'ai toujours fait tapisserie et regardé les gens, bien que nous ayons dansé un peu ensemble.Se serrant l'un contre l'autre sur la piste de danse, sentant ses cheveux et son cou.Presser mes hanches contre les siennes, la taquiner en retour pour plus tôt.

Nous sommes revenus du bal en marchant jusqu'à son dortoir main dans la main dans l'air frais de l'automne.C'était un peu loin, alors ça a pris du temps.Nous avons parlé de ses amis et du fait que certains me rappelaient les miens, du fait qu'elle aimait être de retour sur le campus et à l'école.

Nous sommes retournés dans sa chambre, et la seule chose à laquelle j'ai pensé était de mettre quelque chose sur la télé et de voir ce qui se passerait.Je me suis demandé, est-ce que je vais m'envoyer en l'air après tout ?

"Qu'est-ce que tu veux voir ?", a-t-elle demandé.

J'ai regardé la chaîne de télévision pendant qu'elle se coiffait. "Die Hard... Shrek ?"

Elle s'est arrêtée et a répondu d'une voix perplexe, incrédule et sérieuse.

"Tu veux perdre ta virginité avec Shrek ?".

"Eh bien, non, pas littéralement,"J'ai répondu

Elle m'a fait signe d'aller vers son lit et je me suis assis.Ses lèvres ont touché les miennes tout doucement alors qu'elle commençait à défaire ma ceinture, à faire glisser mon pantalon et à frotter mon hardon à travers mes sous-vêtements.J'ai commencé à presser un sein par-dessus sa robe et elle a murmuré : "Tu ne préfères pas me le laisser ?" doucement en baissant mon slip. "Ta bite est bien plus belle que sur les photos."

Il palpitait à ce moment-là, suintant du précum par le bout. "Quelqu'un est un peu excité", dit-elle avec un sourire en la caressant doucement, exposant davantage ma tête.

Elle a fait glisser sa robe et l'a enlevée, nue, devant moi.Ses baisers étaient brefs et taquins, avec de petits coups de langue qui me donnaient envie de me libérer.Nous avons continué pendant quelques minutes, nos mains explorant nos corps, souriant entre les baisers de façon coquette.

Elle a grimpé dans le lit plus bas et entre mes jambes, ses cheveux libres et pendants sur mes cuisses remontant jusqu'à ma poitrine.J'ai fermé les yeux, j'avais une bonne idée de ce qui allait se passer ensuite.

J'ai senti une douce paire de lèvres embrasser ma poitrine, laissant une trace jusqu'à un mamelon qu'elle a commencé à entourer de sa langue avant de l'aspirer dans sa bouche.Je ne peux pas dire qu'une autre fille ait jamais joué avec mes tétons.Ses mains sont descendues sur mes côtés tandis qu'elle embrassait le bas de mon corps.Je me souviens avoir senti son souffle chaud sur mon ventre, me rendant fou d'anticipation avant qu'elle ne commence à le lécher sensuellement.Ma bite commençait à se heurter à ses seins qui pendaient librement au-dessus de mon entrejambe.La partie la plus douce de son corps que j'avais sentie jusque-là caressait la partie la plus douce et la plus sensible du mien.

Elle a poursuivi son chemin vers le bas, laissant de légers mordillements et léchages le long de ma cuisse tandis qu'elle tenait ma bite encore douloureuse dans sa main et la caressait doucement.La sensation fraîche de sa langue m'a électrisé quand je l'ai sentie sur mes couilles. quelque chose d'autre que je ne me souviens pas que quelqu'un d'autre ait fait.Elle a commencé à en aspirer lentement un dans sa bouche et à le sucer doucement pendant qu'elle travaillait ma tige.Elle s'habituait à la sensation de mon prépuce, glissant le bout de ses doigts sur ma tête qui fuyait lorsqu'elle était exposée.

Elle l'a fait glisser vers le bas et a commencé à lécher le haut de ma tige, puis le bas.Je n'ai pas pu détacher mes yeux des siens, bordés de lignes sombres, alors qu'elle me regardait, sachant sans doute le plaisir qu'elle me donnait.Ses léchouilles sont allées jusqu'à ma tête où elle m'a taquiné avec les mêmes mouvements qu'elle m'avait embrassé et j'ai passé mes doigts dans ses cheveux roux auburn.

Cette charmante (et à peine) familière sensation de lèvres se séparant lentement autour de ma tête exposée m'a envahi et j'ai fermé les yeux.Je n'allais pas laisser ce moment m'échapper.Son lent mouvement de balancier s'est intensifié et s'est transformé en succion alors qu'elle tirait sur ma poche pleine.J'ai commencé à haleter, à bouger légèrement mes hanches et à frotter ses oreilles.

Toutes catégories: Première fois